Focus

Périmètres de sécurité et circulation pendant les Jeux dans le 8e arrondissement

Mise à jour le 25/01/2024
Les Jeux olympiques et paralympiques se dérouleront majoritairement en cœur de ville, au sein de stades temporaires : un cadre exceptionnel pour les athlètes et les spectateurs du monde entier. Pour assurer la sécurité et la protection des habitants, des athlètes et visiteurs, les services de l’État mettront en place des périmètres autour des lieux de compétition. Découvrez les conditions d'accès pour les sites concernés dans le 8e arrondissement.
Cent ans après l’édition de 1924, Paris accueillera à nouveau les Jeux olympiques du 26 juillet au 11 août 2024, et, pour la première fois, les Jeux paralympiques du 28 août au 8 septembre 2024.
Cet événement exceptionnel nécessite des mesures exceptionnelles : la préfecture de police de Paris a établi des périmètres autour des sites de compétition visant à assurer la sécurité des spectateurs, des athlètes et des riverains pendant les Jeux. Les services de l’État, le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 et la Ville de Paris ont un objectif commun : limiter au maximum les impacts de ces périmètres sur la vie quotidienne des Parisiens qui vivent près des sites de compétition et sur les activités économiques et sociales pendant les Jeux. Des perturbations auront également lieu durant les phases de montage et démontage des sites olympiques et paralympiques. Retrouvez le calendrier en cliquant ici.
Consultations des riverains
Plus de 500 personnes étaient présentes le 24 janvier dernier à la réunion publique organisée par la Mairie du 8e, en présence du Préfet de Police, du Comité d'Organisation PARIS 2024 et de la Ville de Paris.

Retrouvez la présentation du Préfet de police.

Retrouvez la présentation du Comité d'Organisation Paris 2024.

Une nouvelle réunion d'information aura lieu au printemps.

Les périmètres

Cartes des sites olympiques
Crédit photo : DR

La cérémonie olympique

Périmètre pendant la préparation de la cérémonie olympique
Crédit photo : PP
Périmètre du 26 juillet 2024
Crédit photo : PP

Les épreuves sur route

Epreuve du marathon
Crédit photo : PP
Contre la montre cycliste
Crédit photo : PP
Cyclisme sur route
Crédit photo : PP
Para-marathon
Crédit photo : PP

Comment fonctionnent les périmètres ?

Les dispositifs déployés par la préfecture de police distinguent différents périmètres, aux contraintes variables :
  • Le périmètre organisateur de Paris 2024 (sites de compétition) resserré au plus près du site olympique ou paralympique.
  • Le périmètre de protection, dit « SILT » (Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme), accolé au périmètre organisateur : il permet de sécuriser la zone en autorisant l’accès uniquement aux spectateurs et aux personnes accréditées par Paris 2024.
  • Le périmètre d’interdiction de la circulation motorisée (rouge).
  • Le périmètre de circulation motorisée réglementée (bleu).

Le périmètre organisateur sur les sites de compétition

Paris 2024, organisateur des Jeux, démarrera l’installation des sites olympiques à partir de mars 2024 sur les périmètres des sites de compétition. Il y sera présent jusqu'au terme du démontage en octobre 2024 :
  • Seuls les personnes et véhicules accrédités par Paris 2024 ou en possession d'un billet pourront accéder à l'intérieur du site organisateur.
  • Aucun habitant, commerce ou entreprise n'est situé à l'intérieur des périmètres organisateurs. Seules des restrictions de stationnement seront mises en place aux abords de certains sites.
  • Des zones de dépose/reprise des personnes à mobilité réduite sont prévues au plus près de chacun des sites olympiques et paralympiques.
  • L’accès des véhicules d’urgence (SAMU, sapeurs-pompiers, police ou gendarmerie, secouristes) aux périmètres organisateurs sera conditionné à l’autorisation préalable de la préfecture de police.

Le périmètre de protection, dit « SILT »

Depuis les attentats de 2015, les périmètres appelés « SILT » sont régulièrement mis en œuvre lors de grands évènements. Ils se traduisent par la neutralisation de nombreux accès. Seuls les spectateurs et les personnes ayant été accrédités par l’organisateur pourront accéder à ce périmètre.Les périmètres SILT correspondent, dans leur grande majorité, aux périmètres organisateurs des sites olympiques et paralympiques. Leur mise en place n'aura pas de conséquences pour les riverains, commerces et entreprises, et permettra de garantir la sécurité à l’intérieur du site.

Les périmètres rouge (interdiction de la circulation motorisée) et bleu (circulation motorisée réglementée)

Deux types de périmètres, rouge et bleu, sont aussi créés aux abords des sites de compétition.

Quels horaires pour ces périmètres rouge et bleu ?

Ces périmètres seront activés simultanément autour des sites, chaque jour de compétition, deux heures trente avant le début de la première épreuve, et seront levés une heure après la fin de la dernière épreuve.Les portes des sites de compétition ouvriront une heure trente avant le début des sessions sportives.

Comment fonctionne le périmètre rouge d’interdiction de la circulation motorisée ?

Systématiquement mis en œuvre lors de chaque événement, ce périmètre vise à réduire les risques terroristes et à sécuriser les flux du public accédant ou quittant un site olympique ou paralympique, en fermant certains accès à la circulation.
  • La circulation des voitures et des deux roues motorisées est interdite au sein du périmètre. Des accès sont autorisés pour les services d’urgence et le passage des véhicules justifiant de dérogations spécifiques.
  • Les déplacements piétons et cyclistes seront en permanence autorisés.
  • Les commerçants ou les entreprises, pour leurs salariés ou leur clientèle, ne seront pas impactés par l’instauration de ces périmètres. Les livraisons en vélo-cargo seront possibles en passant par certains points d’accès identifiés et sous réserve de contrôle par les forces de l’ordre.

Comment fonctionne le périmètre bleu de circulation motorisée réglementée ?

Le périmètre bleu, défini pour chacun des sites, vise à réduire les flux de transit aux abords du périmètre rouge, c’est-à-dire en déviant en amont des zones les véhicules qui n’ont pas de raison de s’y rendre. Cela permet d’éviter que des usagers ne soient bloqués à l’intérieur des périmètres.
  • L’accès à ce périmètre sera autorisé pour tout type de véhicule lorsque le conducteur pourra justifier de son besoin d’accès en zone bleue : accès au domicile, travail, livraison, dépannage, déménagement, rendez-vous médical…
  • Les déplacements des piétons et cyclistes y seront autorisés en permanence.

Foire aux questions

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations